Selon une étude de Rentokil initial (leader mondial dans les services d’hygiène) et du Center for Economics and Business Research (CEBR), le manque d’hygiène au bureau a fait perdre 14,5 milliards d’euros à la France en 2013. Cette dépense considérable fait de la France le pays où l’impact économique du manque de propreté est le plus élevé.

Les causes de ce montant résident dans le fait qu’un salarié passe environ 2,3 jours par an (soit 10,1 milliards d’euros) à se laver ou à chercher les sanitaires dans les locaux et la mauvaise hygiène au bureau est responsable d’en moyenne 1 jour de congé par an pour chaque salarié.

Toutes les entreprises peuvent améliorer leurs résultats en attachant plus d’importance à  l’hygiène.

Une seconde étude démontre que la moitié des salariés reconnaissent ne pas se laver les mains après un passage aux toilettes, alors qu’ils sont près de 60% à estimer qu’une meilleure hygiène des sanitaires améliorerait leur confort de travail.

Nos voisins européens nous talonnent dans le classement et ne se lavent pas non plus très souvent les mains. L’Italie est en deuxième position avec une facture de 13,9 milliards d’euros, un joli score aussi pour le Royaume-Uni avec 13,7 milliards d’euros et l’ Allemagne qui ne se retrouve pas sur le podium avec 12,6 milliards d’euros.

Source : Magazine Entretien Hygiène-Propreté-Multiservices-Déchets N°292.